2.2 Observer les galaxies

L’observatoire Vera C. Rubin – anciennement LSST – est en cours de construction au Chili et dès la fin 2022 va entamer le plus grand relevé astronomique jamais effectué. Le groupe du LAPP a choisi d’étudier plus particulièrement les amas de galaxies lointaines.


DÉCOUVRIR: Véra Rubin, et l’observatoire qui porte désormais son nom

Un épisode de la série « chercheuses d’étoiles » : Vera Rubin – La matière noire, ce fantôme qui hante le cosmos

Site de la partie française de la collaboration


EN SAVOIR PLUS : sur l’observation systématique du ciel

Amphis Pour Tous : Cosmologie, comment en sommes nous arrivés là ? – Par Dominique Boutigny


DÉFIS TECHNIQUES : alarmes & avalanche de données

Plus d’informations sur le site du LAPP et sur le fil twitter de Rubin-LSST France.

2.3 Matière noire, des galaxies aux particules


DÉCOUVRIR : l’énigme de la matière dite « noire »

Dans l’Espace Découverte, une conférence proposée par Alexandre Carvunis, doctodant du LAPTh : A la recherche de la Matière Noire (2020)

Deux autres membres du LAPTh, Martin Stref et Maud, reprennent le thème pour Pint of Science 2021

Laissez vous guider par la voix de la matière noire dans : le Webdocumentaire créé au sein du Labex ENIGMASS. Celui-ci regroupe les trois laboratoires voisins, LAPP et LAPTh à Annecy, LPSC à Grenoble, impliqués dans des recherches théoriques, de détection directes ou indirectes de la matière noire.


EN SAVOIR PLUS : sur l’énergie noire

A ne pas confondre avec la matière noire, l’énergie noire est liée à la vitesse d’expansion de l’univers : depuis plus de 20 ans, on a découvert que celle-ci s’accélère, ce qui n’est pas compréhensible avec les lois de la physique actuelle.

Un autre théoricien du CNRS parlait, en 2009, de : cette énergie qui dilate l’univers

GROS PLAN SUR : le projet européen ESCAPE

La quête de la Matière noire est un des sujets demandant des interactions renforcées entre théoriciens et expérimentateurs. Mais aussi des développements informatique et, en particulier, un partage accru de données ouvertes sur des plateformes innovantes. ESCAPE prépare l’avenir:

Article du courier du CERN par G.Lamanna, directeur du LAPP

2.1 Rayons cosmiques

2.1 Rayons cosmiques

« Vous êtes assis sous un arbre dans la tiédeur d’une nuit d’été, commente le guide, dans cette scène de la vie ordinaire se cache un phénomène physique méconnu : des particules élémentaires, émises par des astres lointains, vous traversent en effet sans arrêt. » Leurs multiples facettes font l’objet de recherches menées au laboratoire.


DÉCOUVRIR : cent ans d’études des rayons cosmiques

Rayons ou particules ? Réponse dans un épisode de la série animée : 3 minutes d’univers

A l’occasion du centenaire de leur découverte, en 2012, une exposition retraçait : le mystère des rayons cosmiques

Présenté dans l’Espace Découvertes, le CosmoDétecteur conçu par nos collègues de Marseille. Sa petite soeur, la mallette Mallette Cosmix, est proposée aux écoles par le laboratoire de Bordeaux.


EN SAVOIR PLUS : sur ces « rayons » qui nous traversent

TBD : Rayons cosmiques primaires ; cascades dans l’atmosphère … petite présentation regroupant les images et mots clé

Pourrait-il y avoir un lien entre les rayons cosmiques et la formation des nuages ? l’expérience CLOUD du CERN est aussi capable de reproduire et d’étudier les effets des aérosols et la formation du brouillard. Une version beaucoup plus simple est réalisée dans les ateliers proposés aux écoles.

Tous les ans, un événement international et multilingue : International Cosmic Day


GROS PLAN : un détecteur de physique des particules dans l’espace, AMS

L’expérience AMS est installée sur un module arrimé à la Station spatiale internationale (ISS). Le détecteur n’est ainsi pas gêné par l’atmosphère pour étudier la composition des rayons cosmiques primaires, leur propagation dans la galaxie, la présence (ou pas ?) d’antimatière et, si des anomalies sont observées, contribuer à l’élucidation du mystère de la matière noire.

Construire et installer un détecteur complexe sur la station spatiale internationale est une prouesse technologique.

100 milliards de rayons cosmiques détectés dans l’expérience AMS-02 , article publié dans la revue « Reflets de la Physique »