3.1 Ondes gravitationnelles

Nées dans une nébuleuse, les étoiles les plus massives meurent de façon extrêmement violente en s’effondrant sur elles-mêmes. Leurs restes, devenus étoiles à neutron ou trous noirs, entrent parfois en collision avec la réplique d’un astre compagnon, engendrant d’infimes vibrations de l’espace-temps : les ondes gravitationnelles, prédites par Einstein en 1916 et détectées un siècle plus tard.


DÉCOUVRIR : des mouvements infinitésimaux, pour une découverte majeure


Le LAPP fait partie de la collaboration VIRGO

Visages familiers dans un reportage du CNRS: Détecter les ondes gravitationnelles

En anglais, mais très visuel : le principe de détection


EN SAVOIR PLUS : sur le principe d’interférométrie et l’analyse des données

Amphis pour Tous :


Science ouverte et partage des données : Gravitational Waves Open Science Center


DÉFIS TECHNIQUES: de Virgo à Advanced Virgo et… ET ?

Sur le site web du LAPP : activités en cours

Un projet de deuxième génération en Europe : Einstein telescope

3.2 Astronomie gamma

Les événements les plus violents de l’univers comme l’effondrement d’étoiles ou la fusion d’étoiles à neutrons sont à l’origine de l’émission de sursauts gamma. 

Sans charge électrique, leur trajectoire n’est pas déviée par les champs magnétiques galactiques : ils sont ainsi de rares et précieux messagers.


DÉCOUVRIR : les rayons gamma de très haute énergie, messagers des phénomènes les plus violents

Des explosions cosmiques extrêmement énergétiques sont à l’origine de sursauts gamma (GRB, pour Gamma Ray Bursts), durant quelques dizaines de secondes seulement. Ce sont les explosions les plus lumineuses de tout l’Univers. Ces sursauts sont suivis par une phase plus longue d’émission dite rémanente principalement en optique et en rayons X, émission décroissant rapidement au cours du temps. 

Video ( en anglais ) : gamma rays, from emission to discovery

EN SAVOIR PLUS : sur 20 ans d’observations en Namibie

Le High Energy Stereoscopic System (H.E.S.S.), en Namibie, prend des données depuis les années 2000.

GROS PLAN SUR : un observatoire international, deux sites

Le Cherenkov Telescope Array (CTA ) est un projet d’observatoire international pour l’astronomie gamma de très haute énergie. L’Observatoire CTA est composé de télescopes de grande taille (LST), de taille moyenne (MST) et de petite taille (SST) avec des miroirs d’un diamètre respectivement de 23m, 12m et 4m. Ces infrastructures sont déployées sur deux sites : La Palma (Îles Canaries) et Paranal (Chili). Un télescope LST prototype est en fonctionnement sur le site La Palma.

Sur le site du laboratoire : réalisations et thèmes de recherche du groupe CTA-LAPP